Actualités et publications
25/10/2023
Risque pays et études économiques

Baromètre Coface T3 2023 - Focus sur la Suisse

Baromètre Coface T3 2023 - Focus sur la Suisse

Coface estime que la situation économique mondiale est tendue, mais que le niveau de risque en Suisse peut être qualifié de faible dans l'ensemble. Selon une évaluation récente, les risques augmentent dans des économies telles que la Finlande et la Suède.

 

Dans notre baromètre des risques par pays et par secteur pour le troisième trimestre 2023, nous continuons de qualifier la situation de risque de l'économie suisse de faible (A2). Nous restons néanmoins plutôt pessimistes de manière générale, et cela contredit l'évaluation positive de l'économie mondiale qui prévaut actuellement. L'une des raisons de ce pessimisme est que les tentatives de lutte contre l'inflation n'ont pas encore été totalement couronnées de succès, tandis que nous prévoyons également que la croissance économique diminuera de -0,2 % à 2,2 % en 2024. Enfin, le secteur de l'énergie joue un rôle majeur. Suite aux récents attentats en Israël, les tensions sur le marché du pétrole se sont accrues. Entre-temps, les marchés boursiers sont en baisse et les bénéfices des entreprises subissent des corrections négatives.

 

Au total, cinq pays ont été déclassés par rapport au trimestre précédent : la Colombie, le Niger, la Finlande, la Suède et la Nouvelle-Zélande. Dans le cas de ces trois derniers pays, un trio d'économies avancées, la notation a été rétrogradé de A2 à A3. Seuls le Belize et la Mongolie ont bénéficié d'un relèvement de leur note. Selon l'étude, sur les 33 secteurs économiques passés au crible, la situation de risque s'est améliorée dans 17 secteurs, mais s'est détériorée dans les 16 autres. A cette occasion, la situation des risques dans les secteurs de l'énergie et de l'habillement textile s'est améliorée en Suisse. Dans le même temps, des risques accrus ont été identifiés dans le secteur de la construction, bien qu'il se soit mieux comporté que dans l'ensemble de l'Europe de l'Ouest. En fin de compte, aucun secteur n'est plus considéré comme à très haut risque en Suisse, ce qui donne un profil similaire à celui des Pays-Bas. En Europe occidentale, notamment en Suisse, aux Pays-Bas et en Espagne, le secteur pharmaceutique est le seul secteur évalué comme présentant un risque faible.

 

L'évaluation du risque pour les principaux partenaires commerciaux de la Suisse, l'Allemagne et les États-Unis, est respectivement A3 et A2. Pour l'Allemagne, deux déclassements sectoriels ont été effectués lors de la dernière évaluation. Cela porte à quatre le nombre de secteurs évalués comme présentant un risque élevé (papier, bois, construction et textile-habillement). Aucun changement n'a été opéré pour les États-Unis, où seul le secteur de l'habillement textile est considéré comme présentant un risque très élevé.

 

 

Retrouvez ici l’intégralité du Baromètre Coface

Télécharger le communiqué : Baromètre Coface T3 2023 - Focus sur la Suisse (151,25 kB)
Haut de page
  • English
  • Français
  • Deutsch